Cinq militants du GUD renvoyés en correctionnelle pour «violences aggravées»

Par

Selon nos informations, cinq militants du groupuscule d’extrême droite Groupe Union Défense (GUD), dont leur ancien chef à Paris, Logan Djian, sont renvoyés devant le tribunal correctionnel pour « violences aggravées » à l’encontre d’un de leurs anciens camarades.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Selon nos informations, cinq militants du groupuscule d’extrême droite Groupe Union Défense (GUD), dont leur ancien chef à Paris, Logan Djian, sont renvoyés devant le tribunal correctionnel afin d’être jugés pour des faits de « violences aggravées » à l’encontre de l’un de leurs anciens camarades.