Virus SRAS: après les tubes, l'Institut Pasteur perd les boîtes et un congélateur!

Par

L'Institut Pasteur n'a pas seulement perdu la trace de tubes contenant des fragments de virus du SRAS, il a aussi égaré les boîtes où se trouvaient les tubes et le congélateur où on les avait rangées, révèle un rapport confidentiel de l'Agence nationale de la sécurité du médicament. Selon nos informations, les bâtiments de l'institut parisien, eux, sont toujours là.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On ignore toujours ce que sont devenus les 2 300 tubes contenant des fragments de virus du SRAS égarés par l’Institut Pasteur, accusé de négligence par les ministres Marisol Touraine et Benoît Hamon (voir notre article ici). À défaut de les avoir retrouvés, les inspecteurs de l’Agence nationale de la sécurité du médicament (ANSM) ont reconstitué une partie de leurs tribulations, décrites dans un rapport confidentiel que Mediapart a pu se procurer. Un parcours improbable, de bac à glace en autoclave, qui passe par la disparition d'un congélateur dont personne ne peut affirmer qu'il avait été complètement vidé avant d'être évacué…