Ecologie: les simplismes du gouvernement

Par et

Sur l’écologie, la parole de l’exécutif est pauvre, contradictoire et trompeuse. Alors que les signaux d’alerte continuent de se multiplier sur le front climatique, il est temps d’en finir avec les illusions d’une croissance vertueuse dans un mode de production inchangé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur le prétendu « nouveau chemin » de l’exécutif, l’impératif d’accroissement productif fait toujours partie des passages obligés. Le président de la République et son premier ministre l’ont récemment martelé : pas question d’abandonner le fétiche de la croissance. C’est d’ailleurs sous le registre de la « croyance » qu’ils ont chacun exprimé leur adhésion à une « écologie du mieux » et à la « croissance écologique », en les opposant à une « écologie du moins » et à la « décroissance verte ».