L'avenir des petites lignes SNCF sera décidé localement

Par
Edouard Philippe et Elisabeth Borne se sont engagés mardi à ce qu'aucune petite ligne de la SNCF ne soit fermée sans concertation avec les régions, au second jour d'une semaine de discussions pour préparer une réforme potentiellement explosive.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Edouard Philippe et Elisabeth Borne se sont engagés mardi à ce qu'aucune petite ligne de la SNCF ne soit fermée sans concertation avec les régions, au second jour d'une semaine de discussions pour préparer une réforme potentiellement explosive.