200 enquêteurs mobilisés: mardi, l'enquête semblait dans le brouillard

Le procureur de Paris, François Molins, s'est montré plus que prudent, mardi en fin de journée, démentant certaines informations du ministère de l'intérieur, alors que des moyens d'enquête exceptionnels étaient mobilisés. Avec notre envoyée spéciale à Toulouse, Louise Fessard.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Malgré un déploiement de moyens sans précédent, l’enquête sur la série d’assassinats commis ces derniers jours à Toulouse et à Montauban semble encore évoluer en plein brouillard. Dirigeant depuis lundi 19 mars trois enquêtes ouvertes – en flagrance – pour « assassinats et tentatives d’assassinats en lien avec une entreprise terroriste », le procureur de la République de Paris, François Molins, s’est montré extrêmement prudent, mardi 20 mars, lors d’une conférence de presse organisée à Paris en fin de journée, démentant certaines informations diffusées le matin même par le ministre de l’intérieur, Claude Guéant.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal