Les grandes manœuvres visant à faire dessaisir les trois juges d’instruction bordelais en charge du dossier Bettencourt ont échoué. Annoncée à grands roulements de tambour, la requête en dépaysement examinée mardi par la chambre criminelle de la Cour de cassation (lire notre article ici) a été rejetée ce jeudi matin.