Affaire Quatennens : affligées, des militantes de gauche exigent une « relève féministe »

Au-delà des rangs de La France insoumise, les gestes violents reconnus par le député du Nord sur son épouse, et certaines réactions de défense de cadres de l’appareil, consternent des militantes, qui plaident pour un leadership féminin et féministe.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Faites mieux. » Ce 19 septembre, les mots prononcés par Jean-Luc Mélenchon à l’intention de la nouvelle génération au soir du premier tour de l’élection présidentielle de 2022 lui ont été renvoyés comme un boomerang par la militante féministe Sarah Durieux sur Twitter. En cause, la réaction du chef de file de La France insoumise (LFI) au communiqué d’Adrien Quatennens, annonçant son retrait de sa fonction de coordinateur du mouvement, après avoir reconnu plusieurs faits de violence contre son épouse.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal