Garantie d’emploi: la proposition qui monte et fait débat à gauche

Par

L’intérêt croissant pour la garantie d’emploi témoigne d’une recherche de remèdes économiques qui ne passe pas seulement par de la redistribution et des incitations fiscales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 6 mai dernier, par 36 voix contre 14, était rejetée une proposition de loi établissant la garantie d’emploi par l’État employeur en dernier ressort. Le résultat n’était pas une surprise, le texte étant porté par La France insoumise (LFI), qui profitait là de sa « niche parlementaire » (un jour par mois réservé aux groupes d’opposition et minoritaires). L’affichage politique n’était cependant pas neutre, à l’heure où la garantie d’emploi est promue par plusieurs think tanks et débattue entre économistes hétérodoxes, comme un des outils dont pourrait se saisir une gauche de transformation.