Sénat: les énormités d'un budget qui n'a jamais été publié

Par et

Mediapart s'est procuré une version détaillée du budget du Sénat. Ce document, jamais publié, révèle les «détails» que l'institution se garde bien d'afficher dans la version publique de ses comptes. Parmi les découvertes: une hausse de 7,5% du budget de la Présidence en 2011, et une ribambelle de primes chez les fonctionnaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les comptes du Sénat existent en deux variantes: une courte et une longue. La première, grossière et qui compile les grandes masses de dépenses, est rendue publique sur internet, autorisant le président Gérard Larcher (UMP) à déclarer que «rien ne se fait sous le manteau» au Palais du Luxembourg. La seconde, version intégrale qui répertorie les charges poste par poste, depuis les indemnités de chauffage des huissiers jusqu'aux frais de bouche du Président, est tenue au secret; elle ne circule qu'entre les mains d'une poignée de hauts fonctionnaires et d'élus désignés par leurs collègues.