Manifestations policières: «Le problème n'est pas une question de moyens»

Par

Pour la quatrième nuit consécutive, des manifestations spontanées de policiers ont eu lieu à travers la France, deux semaines après l’attaque au cocktail Molotov contre les forces de l’ordre à Viry-Châtillon. Dans la nuit de jeudi à vendredi, François Hollande a annoncé qu’il recevrait les syndicats en début de semaine prochaine. Certains d’entre eux peinent à croire qu’un compromis sera trouvé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après une quatrième nuit de manifestations spontanées dans plusieurs villes de France, François Hollande a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi qu’il recevrait les syndicats de policiers « en début de semaine prochaine ». « Il est très important que nous puissions donner une perspective et une réponse immédiate, et donc que les policiers sachent bien que le gouvernement et le président de la République sont dans une démarche de dialogue », a-t-il déclaré en marge d'un sommet européen à Bruxelles.