Un virement de l’AS Monaco plombe Frédéric Thiriez

Par et Michel Henry

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur les terrains de football, l’AS Monaco touche cette saison le fond du classement de Ligue 1. Mais il est un sport dans lequel le club de la principauté ne risque pas d'être détrôné : le lobbying. Depuis qu’il a fait son grand retour sur le devant de la scène du football français, l’ASM sauce Rybolovlev, cet oligarque ayant investi plus de 300 millions d'euros dans le club, a lancé une grande opération séduction à l’attention des représentants du football français.