Les échanges hors sol des «sages de la laïcité»

Par et

Mediapart a consulté le compte-rendu d’une réunion du « conseil des sages de la laïcité », mis en place par le ministre de l’éducation nationale. La question du voile y est soulevée à maintes reprises, certains se demandant même si Latifa Ibn Ziaten, la mère de la première victime de Mohammed Merah, serait « ouverte » à l’idée d’enlever le sien pour intervenir auprès des élèves.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sa mise en place et sa composition avaient déjà fait débat. Mais Jean-Michel Blanquer y tenait. Depuis janvier, le « conseil des sages de la laïcité », créé sous l’impulsion du ministre de l’éducation nationale, se réunit tous les quinze jours sous la présidence de la sociologue et politologue Dominique Schnapper, directrice à l’École des hautes études en sciences sociales et membre honoraire du Conseil constitutionnel. L’objectif de cette instance ? Mettre autour de la table des personnalités issues de « tous les horizons » pour « préciser la position de l’institution scolaire en matière de laïcité et de fait religieux ». Et répondre, comme l’avait indiqué le locataire de la rue de Grenelle en conseil des ministres, « aux sollicitations de l’équipe nationale “laïcité et fait religieux” qui apporte un soutien opérationnel à ses déclinaisons académiques ».