Répression syndicale en Nouvelle- Calédonie

Par
Répression policière et judiciaire en Nouvelle-Calédonie où Gérard Jodar, dirigeant de l’Union syndicale des travailleurs kanaks et des exploités (USTKE), a été condamné lundi 21 avril à six mois de prison fermes. Le dirigeant ainsi que les 22 autres syndicalistes de l'USTKE vont faire appel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Etat français a engagé un bras de fer avec les indépendantistes en Nouvelle-Calédonie, en condamnant à une peine de prison ferme le président de l’Union syndicale des travailleurs kanaks et des exploités (USTKE).