La députée socialiste des Bouches-du-Rhône Sylvie Andrieux a été condamnée pour détournement de fonds publics, mercredi 22 mai, à trois ans de prison dont deux avec sursis, une amende de 100 000 euros et cinq années d'inéligibilité par le tribunal correctionnel de Marseille. Le parquet avait requis deux ans de prison avec sursis et cinq ans d'inéligibilité. Vice-présidente déléguée à la politique de la ville du conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur jusqu'en 2009, Sylvie Andrieux est accusée avec 21 autres personnes d’avoir détourné 716 000 euros de subventions publiques, via des associations fictives basées dans les quartiers Nord de Marseille.