ETA: «Le pouvoir ne fait rien pour en finir avec la violence»

Par

Michel Berhocoirigoin, agriculteur de 64 ans, a été interpellé vendredi soir tandis qu’il tentait de procéder à la destruction de «15 % de l’arsenal» de l’ETA. Dans un entretien à Mediapart au lendemain de sa mise en examen par la justice, il explique l'initiative de la société civile pour le désarmement au Pays basque.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il est l’un des cinq « individus en lien avec l’organisation terroriste ETA » interpellés vendredi soir dans le village de Louhossoa, où il tentait de procéder à la destruction de « 15 % de larsenal » de l’organisation. Pourtant, la célébrité de Michel Berhocoirigoin au-delà des frontières du Pays basque n'a aucun rapport avec le terrorisme. Cet agriculteur de 64 ans est au contraire depuis des décennies l'une des grandes figures locales de la désobéissance civile et de l’action non violente.