Ces terroristes qui menacent la France 2/3 : La chaîne de commandement qui conduit aux attentats

Mediapart retrace la chaîne de commandement chargée, pour le compte de l’État islamique, de préparer de nouveaux attentats en France, en Belgique et au Maghreb. Dans cet organigramme de la terreur figurent des vétérans du djihad, bien connus des services.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Au lendemain des attentats du 13-Novembre, un djihadiste repenti demande à être entendu par la DGSI. Il veut évoquer deux hommes qui, s’ils sont arrêtés, représenteront « le jackpot » pour le service de renseignement, parce que « vous éviterez des actions terroristes ». Ces deux individus désignés seulement par leurs « kounyas », les surnoms en arabe adoptés par les djihadistes, ne montent pas au front, ne risquent pas de se faire exploser dans une opération kamikaze. Ils sont trop précieux pour l’État islamique. Ce sont « de vrais professionnels pour se fondre dans la masse ». Ils sont chargés d’acheter les armes, et plus généralement d’assurer « l’organisation et la logistique ». « Eux, ils ne vont pas faire une attaque directement, mais ils vont permettre de la réussir », assure le repenti.
Six mois plus tôt, lors de ses premières auditions, révélées alors par Le Parisien, ce même djihadiste avait détaillé le processus de validation des attentats à venir. Chaque volontaire devait présenter son projet à Abdelhamid Abaaoud, alias Abou Omar, ce Belge de 28 ans suspecté d’être impliqué dans les attentats avortés de Verviers, de Villejuif et du Thalys, d'avoir été en contact avec l’auteur de la tuerie du Musée juif de Bruxelles, et surtout d’être le responsable opérationnel et un des auteurs des attaques du 13-Novembre. Un attentat qui lui sera fatal puisqu’il trouvera la mort trois jours plus tard lors de l’assaut du RAID à Saint-Denis.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

France — Enquête
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

Politique — Analyse
Le nouvel ordre électoral : trois pôles et des incertitudes
Le second tour des législatives a confirmé la radicale nouveauté du paysage politique français depuis 2017. La majorité relative dont Emmanuel Macron doit se contenter génère cependant une situation pleine d’inconnues.
par Fabien Escalona
Exécutif — Analyse
Sans solution, Emmanuel Macron met la pression sur les oppositions
Trois jours après avoir perdu sa majorité absolue à l’Assemblée nationale, le président de la République a tenté de minimiser son échec. Martelant que son programme devait être appliqué, il a enjoint à ses opposants de se prononcer sur leur volonté ou non de l’aider à le faire.
par Ilyes Ramdani
Police — Enquête
Affaire du Pont-Neuf : le policier a tué en tirant dans le dos
Fin avril, un policier a tiré à dix reprises au fusil d’assaut sur une voiture, faisant deux morts et un blessé grave sur le Pont-Neuf, à Paris. Les premiers éléments de l’enquête, auxquels Mediapart et Libération ont eu accès, mettent à mal la thèse de la légitime défense : les balles mortelles ont atteint les victimes par le côté et l’arrière.  
par Pascale Pascariello et Camille Polloni
Climat — Parti pris
Une canicule éminemment politique
La précocité et l’intensité de la canicule actuelle démontrent à quel point l’heure n’est plus à la transition écologique mais à une écologie de rupture, sans transition. Alors qu’à l’ombre de cet événement sont tapies nombre d’injustices, il est temps de cibler les véritables fossoyeurs du climat.
par Mickaël Correia

Nos émissions

À l'air libre
par À l’air libre
Grand entretien
par Fabien Escalona et Mathilde Goanec
Ouvrez l’Élysée
par Usul et Ostpolitik