Dans la rue, les Insoumis prennent date contre Macron

Pour cette mobilisation nationale voulue par La France insoumise, le cortège a réuni, à Paris, plusieurs dizaines de milliers de manifestants. Dans son discours, Jean-Luc Mélenchon a passé le relais aux syndicats pour continuer la lutte, tout en appelant la jeunesse à se lever. Il propose un futur rassemblement d’« un million » de personnes, aux Champs-Élysées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Hé, les gens, vous êtes là ? » Sur la scène installée place de la République, la tête penseuse de La France insoumise Charlotte Girard fait un test micro, sous l’œil concentré de Sophia Chikirou, responsable de la communication du mouvement. Il est 15 heures, ce samedi 23 septembre, et face aux deux militantes, les habitués du skate park de la place de la République à Paris, qui constituent la majeure partie de leur public, ne semblent guère concernés. Derrière l’apostrophe amusée de Charlotte Girard se cachait peut-être une légère pointe d’inquiétude : Jean-Luc Mélenchon allait-il réussir son pari, lui qui avait appelé ses militants de toute la France à « déferler » sur la capitale pour dire « non au coup d’État social » d’Emmanuel Macron ?