Dans l’Yonne, les 141 futurs licenciés de SKF résistent encore

Par

À Avallon, l’usine du leader mondial du roulement mécanique va fermer et laisser sur le carreau ses 141 salariés. Leur combat est celui de toute une ville, rurale et populaire, contre une multinationale suédoise qui affiche pourtant de bons résultats.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avallon (Yonne).– Une épaisse fumée noire s’échappe de la D994, à la sortie d’Avallon dans l’Yonne, au niveau de l’usine SKF. De petits groupes se forment autour d’un grand feu, de bois et de pneus. Parmi eux, Claire* et Léa* discutent de ce qu’elles feront de leurs dernières années avant la retraite, elles qui ont passé tant d’années à l’usine et qui pensaient y finir leur carrière professionnelle.