Marine Le Pen à l’assaut des catholiques conservateurs

Par

Convaincue que les voix des catholiques conservateurs sont essentielles à sa victoire en 2022, Marine Le Pen, jusque-là sur une ligne « laïque », multiplie les signes en leur direction. Au risque de la contradiction.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Prions pour que cela ne dure pas trop longtemps ! » Sur le marché d’Avesnes-sur-Helpe (Nord), ce vendredi d’avril, Marine Le Pen, venue soutenir Sébastien Chenu en campagne pour les régionales, serre des mains, fait quelques selfies et lance à une commerçante, au sujet de la pandémie, cette bien peu laïque formule. « Ah oui, il faut prier pour que ça s’arrête ! », dira-t-elle quelques minutes plus tard à un autre commerçant.