GM&S obtient un sursis d’un mois

Par et

Le tribunal de commerce de Poitiers a reporté au 23 juin sa décision de prononcer ou non la liquidation de l’entreprise. Trois offres de reprise sont sur la table, et les salariés se mobilisent encore.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Poitiers (Vienne), envoyé spécial.– Un mois de plus pour espérer, se faire entendre, et souffler un peu. Ce mercredi 24 mai, le tribunal de commerce de Poitiers a prolongé jusqu’au 23 juin la période d’observation sous laquelle il a placé en décembre l’entreprise GM&S. À l’issue de cette période, les salariés de l’entreprise de sous-traitance automobile de La Souterraine sauront si elle est liquidée ou si un repreneur est désigné.