« Le droit de manifester, on ne peut pas nous l’enlever »

Par et

La manifestation de soutien à Gaza organisée mercredi à Paris a réuni au moins 15 000 personnes. Les quelques débuts d'échauffourées ont vite été étouffés dans un cortège hétérogène.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette fois, la volte-face est réussie. À la suite des violences qui ont émaillé les rassemblements pro-Gaza interdits au préalable par l’administration le week-end dernier à Paris et Sarcelles, le gouvernement avait changé d’avis, autorisant une manifestation dans la capitale ce mercredi 23 juillet. Bien lui en a pris, puisque le cortège a réuni hier entre 14 500 et 25 000 personnes et défilé dans le calme entre la place Denfert-Rochereau et les Invalides. D'autres manifestations, comme à Bordeaux ou Toulouse, avaient également lieu mercredi soir.