Hiver 1940: les premières armes de la Résistance (1/3) Enquête

Il y a 70 ans, les tâtonnements de la Résistance

L'histoire des débuts de la Résistance, de ses atermoiements et de ses échecs, est longtemps restée très mal connue. Mais, depuis cinq ans, plusieurs travaux commencent à combler ce vide historiographique. Dans ce premier volet d'une série de trois enquêtes sur les Résistants de Noël 40, Mediapart retrace d'abord l'itinéraire de ces pionniers.

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

Depuis son arrivée au pouvoir, Nicolas Sarkozy s'efforce de replacer la Résistance au cœur de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale: visite annuelle sur le plateau des Glières, haut lieu des maquis de 1944; lecture dans les établissements scolaires de la lettre de Guy Môquet; inscription au programme du baccalauréat de français des Mémoires de De Gaulle. Par ces initiatives, le locataire de l'Elysée proclame ostensiblement une filiation gaulliste que toute sa politique vient démentir et marque sa rupture avec un Jacques Chirac qui avait surtout insisté sur la responsabilité française dans les persécutions antisémites.

Le bilan de ces initiatives oscille entre le ridicule pathétique (comme on peut le constater à propos du prétendu pèlerinage sur le plateau des Glières ci-contre) et l'agitation sans lendemain. Facultative en 2009, la lecture de Guy Môquet n'a fait cette année l'objet d'aucune instruction officielle. Les protestations des historiens soulignant qu'il avait été fusillé comme otage, et non comme résistant, n'y sont sans doute pas pour rien.
Car tandis que l'exploitation politicienne du souvenir de la Résistance fait rage, les historiens travaillent. Des thèses sont soutenues, des livres paraissent, des colloques sont organisés. Les premiers pas de la Résistance à l'automne 1940, longtemps négligés par les chercheurs, sont ainsi de mieux en mieux connus.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

France — Enquête
par Leïla Miñano avec Benoît Brevet (Investigate Europe)
Droite — Enquête
par Sarah Brethes et Antton Rouget
France — Enquête
par Fabrice Arfi et Antton Rouget
Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

Société — Enquête
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel
Littérature — Entretien
Éric Vuillard : « La narration politique, c’est de la mauvaise littérature »
Dans son dernier récit, « Une sortie honorable », l’écrivain aborde la guerre d’Indochine, largement reléguée dans la mémoire nationale, et le cadre politique et financier qui l’a soutenue. Entretien sur la politique, l’histoire et la littérature.
par Joseph Confavreux, Ellen Salvi et Lise Wajeman
Santé
Didier Raoult : deux ans d’enquête sur une imposture
Depuis l’arrivée du Covid-19 en France, Didier Raoult est devenu une figure nationale. D’abord en faisant la promotion d’un traitement inefficace contre la maladie, l’hydroxychloroquine, puis en niant la possibilité d’une seconde vague ou en remettant en cause l’efficacité de la vaccination. Mediapart revient en vidéo sur deux ans d’enquête sur le directeur de l’IHU.
par Youmni Kezzouf, Mathieu Magnaudeix et Pascale Pascariello
Blanquer, l’école à la renverse
Profs, élus, ils bricolent pour faire tenir l’école en temps de pandémie
Parmi les ressorts de la colère contre le ministre de l’éducation nationale, l’impression de devoir composer depuis des mois avec des bouts de ficelle arrive en bonne place. Pour pallier les manques et retards de l’État, enseignants et élus locaux se mobilisent comme ils peuvent.
par Mathilde Goanec

Nos émissions