Les circonscriptions où le FN menace

Par

Fort de ses 18 % au premier tour de la présidentielle, le Front national espère jouer les arbitres aux législatives et faire son retour à l'Assemblée nationale. Il se prend même à rêver d'« un groupe parlementaire » (15 élus). Il sera surtout une force de nuisance importante pour l'UMP. Mediapart passe au crible les 23 circonscriptions où le FN est arrivé en tête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Officiellement, la ligne est claire à l’UMP. « Il n'y aura pas d'accord avec le Front national, pas de ministres », a prévenu Nicolas Sarkozy, mardi, sur France Info. « Pas d'alliance », « aucune discussion » avec le FN, ont aussi assuré Alain Juppé et Jean-François Copé. Mais que fera l’UMP aux législatives en cas de duel PS/FN ou de triangulaires ? Aux cantonales de mars 2011, l’UMP avait refusé d’appeler à un « front républicain » face au FN (lire nos articles ici et ). Le parti s’était déchiré entre partisans de l'abstention et adeptes du front républicain.