Primaire PS: Hamon déjoue les pièges de Valls

Divisés sur de nombreux sujets, comme l'économie ou la laïcité, les deux finalistes de la primaire du PS ont eu quelques échanges musclés au cours de l'ultime débat télévisé. L'ancien premier ministre, arrivé deuxième au premier tour, ne semble pas en mesure d'inverser la tendance et le rassemblement prévu à l'issue du second tour paraît hypothétique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Benoît Hamon avait beaucoup à perdre. Manuel Valls, arrivé deuxième du premier tour de la primaire socialiste dimanche 22 janvier, avait décidé de l’attaquer frontalement. Jeudi soir, l’unique débat de cet entre-deux-tours, un échange souvent nerveux, a une nouvelle fois souligné les divergences des deux candidats sur la vision du travail, la politique économique, la laïcité ou l’écologie. Sans aboutir, semble-t-il, à un grand renversement de tendance.