La justice décide la remise en liberté d’Alexandre Benalla et de Vincent Crase

Par , et

Une semaine jour pour jour après leur placement en détention provisoire, Alexandre Benalla et Vincent Crase ont obtenu, mardi 26 février, leur remise en liberté sur décision de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris. Le parquet général avait requis le maintien en détention des deux hommes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une semaine jour pour jour après leur placement en détention provisoire, Alexandre Benalla et Vincent Crase ont obtenu, mardi 26 février, leur remise en liberté sur décision de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris.