Un rapport éreinte le flashball

Par
Dans son dernier rapport d'activité, la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) revient en détail sur plusieurs bavures causées par l'usage du flashball, et demande un usage plus limité et mieux encadré de cette arme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il s'agit en quelque sorte d'une compilation des bavures policières et gendarmesques les plus emblématiques. Une forme de testament aussi, que laisse la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS), dans son dixième et dernier rapport d'activité, présenté ce 26 avril 2011 (le rapport est entièrement accessible ici, ainsi que l'ensemble des avis rendus). La CNDS disparaîtra en effet le 1er mai, tout comme le défenseur des enfants, la Halde et le médiateur de la République, au profit d'un unique “défenseur des droits” au profil encore flou (lire ici).