Hollande entraîne la gauche par le fond

Après la débâcle des municipales, François Hollande enregistre un nouveau désaveu, et le PS le plus mauvais résultat de son histoire. À gauche, les appels à une « autre politique » ont déjà fusé. Le chef de l’État organise une réunion de crise lundi matin à l’Élysée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La gauche est laminée. Pour ces européennes, le PS, déjà étrillé par les municipales, réalise le plus mauvais résultat de son histoire, deux ans seulement après l’accession de François Hollande au pouvoir. Et dans sa chute, il entraîne le reste de la gauche. Entre la présidentielle de 2012 et le scrutin de dimanche, le total des voix de gauche est tombé de plus de 50 % à 33 %. Dimanche soir, l’Élysée a estimé que « des leçons doivent être tirées » de cet « évènement majeur ». Mais le chef de l’État, qui n’entend pas changer de cap, apparaît plus fragilisé que jamais. Dans la majorité, les appels à changer de politique ont déjà fusé.