A Grenoble, le Front de gauche étale ses désordres

La rentrée de l’autre gauche est marquée par la brouille entre le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, et le co-président du parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon. En cause, le ton employé à l'encontre de Manuel Valls. Mais surtout, le rapport au PS.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

De notre envoyé spécial à Grenoble

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal