A Grenoble, le Front de gauche étale ses désordres

Par

La rentrée de l’autre gauche est marquée par la brouille entre le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, et le co-président du parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon. En cause, le ton employé à l'encontre de Manuel Valls. Mais surtout, le rapport au PS.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Grenoble