Des Soudanais de Calais accueillis à Marseille ont repris le chemin de l’exil

Ils font partie des 6 000 réfugiés dispersés en France dans des centres d’accueil et d’orientation, à la suite du démantèlement du bidonville de Calais. Eux ont atterri dans un foyer à Marseille, mais en sont déjà partis. Depuis quelques jours, ils découvrent Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Ils se sont reposés, ont réfléchi et sont repartis : les réfugiés soudanais que Mediapart a rencontrés dans le bidonville de Calais sont restés une vingtaine de jours dans le centre d’accueil et d’orientation (CAO) de Marseille où ils ont été envoyés à la suite du démantèlement de la « jungle ». Puis ils ont repris le chemin de l’exil, sans destination précise et sans demander l’asile en France (retrouver nos précédents reportages ici et ).

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal