Livreurs de colis, La Poste sans postiers

Par

Chez Chronopost, mais aussi de plus en plus à La Poste, les livreurs de colis sont des sous-traitants. En Île-de-France, au moins trois colis sur quatre sont concernés. Les syndicats s'indignent, et s'inquiètent d'une baisse de qualité. La direction assume ce choix stratégique, et économique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tous les samedis, dans les bureaux de poste de nombreuses villes de France, les mêmes scènes se répètent. Des clients mécontents viennent chercher un colis qu’ils étaient censés recevoir à domicile dans la semaine, et qu’ils ont souvent sagement attendu, en vain. À la place, au mieux, un avis de passage dans la boîte aux lettres, ou un avertissement concis sur internet. Dans les queues de La Poste, le mécontentement des clients s’exprime parfois sans retenue.