Arras regarde Macron avec méfiance

Par

Pendant que Macron (se) débattait avec les salariés de Whirlpool, et avant qu’il ne tienne meeting le soir, nous avons rencontré les habitants d’Arras, qui expriment majoritairement leurs réserves et leur distance à l’égard de l’enfant du cru.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Arras (Pas-de-Calais), envoyé spécial.-  Il y a les belles images du premier meeting de l’entre-deux-tours, les drapeaux qui s’agitent, la foule qui crie son nom. Il y a les face-à-face tendus avec les salariés de Whirlpool, les feux de pneus et les polémiques à éteindre en urgence. Et puis, « en même temps », loin de ces épisodes hypermédiatisés, il y a les habitants d’Arras, tout proches de ces événements à vol d’oiseau, mais qui regardent le candidat du cru de loin.