IHU de Didier Raoult : l’Agence de sécurité du médicament saisit la justice

À l’issue de son inspection au sein de l’IHU dirigé par Didier Raoult, l’Agence nationale de sécurité du médicament a saisi la justice pour de « graves manquements et non-conformités à la réglementation des recherches impliquant la personne humaine » et pour la falsification de documents, confirmant au passage nos informations.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les déclarations du professeur se défendant d’entorse à la réglementation scientifique et dénonçant le « harcèlement » des médias à son égard sont contredites par les conclusions définitives des inspecteurs de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). À l’issue d’une enquête menée en novembre 2021, au sein de l’IHU et de l’Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM), l’ANSM a décidé de saisir le procureur de la République de Marseille compte tenu « des graves manquements et non-conformités à la réglementation des recherches impliquant la personne humaine (RIPH), notamment sur le plan éthique ». 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal