La crise sanitaire plombe «Le Parisien», qui prévoit de perdre 30 millions d’euros

Par

Par mesure d’économies, la direction du quotidien n’entend pour l’instant pas rétablir les éditions départementales suspendues pendant le confinement, ce qui illustre la gravité de la crise du journal. Les rédactions locales se sont auto-organisées pour dénoncer cette décision.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un conflit social inhabituel qui s’est noué au Parisien : une grande partie de la rédaction du quotidien est vent debout depuis que la direction a annoncé qu’elle n’entendait pas rétablir les éditions départementales suspendues pendant le confinement. Mais c’est aussi un conflit très révélateur à un double titre.