Affaire Benalla: le parquet lave l’Elysée des soupçons de faux témoignages

Le parquet de Paris a classé sans suite les poursuites pour faux témoignages devant la commission d’enquête du Sénat visant le directeur de cabinet d’Emmanuel Macron. S’agissant des parjures d’Alexandre Benalla et Vincent Crase, il estime que le Sénat a empiété sur la justice et s’en remet à un « nouvel examen » sine die.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un beau cadeau que vient de faire le procureur de la République, Rémy Heitz, à l’Élysée. Le parquet de Paris a annoncé par communiqué, jeudi 27 juin, avoir classé sans suite l’enquête visant trois piliers de l’Élysée, soupçonnés de parjures lors de leur audition devant la commission d’enquête sénatoriale sur l’affaire Benalla.