Menaces sur la justice anticorruption

De vives inquiétudes entourent la succession de la magistrate Éliane Houlette à la tête du Parquet national financier (PNF), concernant les interférences du pouvoir exécutif, et tout particulièrement de l’Élysée, dans le processus de nomination. Le PNF dirige au moins deux enquêtes sensibles pour le pouvoir : les contrats russes d’Alexandre Benalla et l’affaire Alexis Kohler.  

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est le dossier brûlant du moment au sein de la magistrature française. Plusieurs magistrats et fonctionnaires de justice ont raconté à Mediapart ces dernières semaines les vives inquiétudes et tensions qui entourent la succession d’Éliane Houlette à la tête du Parquet national financier (PNF), dont la mission prend fin vendredi 28 juin.