La justice annule la plainte de Free contre un internaute

Par

Une filiale de Free poursuivait en diffamation un internaute, qui avait critiqué dans plusieurs commentaires les conditions de travail en interne. La nullité de la plainte vient d'être prononcée par le TGI de Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un échec un peu piteux pour Free. La 17e chambre du tribunal de grande instance de Paris a annulé jeudi 26 novembre la plainte pour diffamation qu’avait déposée Mobipel, filiale du groupe gérant des centres d’appels, contre un internaute. Guillaume Stepien était poursuivi, comme l’avait révélé Mediapart, pour avoir critiqué dans plusieurs commentaires postés sur Internet en 2013 les conditions de travail au sein de Mobipel, qui gère les centres d’appels de Free Mobile.