Mélenchon et ses proches renvoyés en correctionnelle: le deux poids deux mesures de la justice française

Par

Quatre députés de La France insoumise sont appelés à comparaître en septembre devant le tribunal de Bobigny pour avoir tenté de s’opposer aux perquisitions au siège du mouvement, en octobre. La justice avait fait preuve de plus de mansuétude au moment de l’affaire Benalla.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Express a annoncé, jeudi 27 juin, que plusieurs cadres de La France insoumise (LFI) passeront devant le tribunal correctionnel de Bobigny les 19 et 20 septembre prochains. Parmi les prévenus, trois députés : Jean-Luc Mélenchon et deux de ses plus proches, Alexis Corbière et Bastien Lachaud, élus de Seine-Saint-Denis. Mais aussi Manuel Bompard, récemment élu eurodéputé après avoir été longtemps le numéro 2 du mouvement.