Pour Macron, l’été finit aussi mal qu’il a commencé

Affaibli par l’affaire Benalla, Emmanuel Macron pensait profiter de la rentrée pour reprendre la main. Mais entre une croissance revue à la baisse et un ministre symbole démissionnaire, il apparaît dépassé.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Il ne manquait plus que ça. En annonçant sa démission du gouvernement mardi 28 août au matin, sur France Inter, Nicolas Hulot a donné le ton de la rentrée politique de l’exécutif. De l’aveu même du principal intéressé, personne n’avait été prévenu de cette décision. Ni le premier ministre ni le président de la République, qu’il avait pourtant vu la veille à l’occasion d’une réunion avec la Fédération nationale des chasseurs, à laquelle assistait également Thierry Coste, un lobbyiste de la chasse et des armes. L’humiliation de trop pour le numéro trois du gouvernement, qui a fini par craquer en direct à la radio.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal