Au meeting de François Fillon, «on attend des explications»

Par et

Pour son premier grand meeting parisien, François Fillon a tenté de balayer les affaires qui le visent pour recentrer le débat sur le fond de son programme. Mais le contexte a rendu son discours parfaitement inaudible. Dans la salle, les militants oscillaient entre théorie du complot politique, franche expectative et sincère inquiétude.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Surtout, ne montrer aucune faille. Aucun signe de fébrilité. Et convaincre les milliers de personnes réunies ce dimanche 29 janvier, au Paris Event Center, Porte de la Villette, que des « forces » se sont liguées pour « construire un scandale » dans le seul but de le « faire taire ». « Comme par hasard » à trois mois de l’élection présidentielle. Tel était l’objectif de François Fillon pour son premier grand meeting parisien censé lancer la campagne du candidat LR. Mais après les révélations du Canard enchaîné sur les emplois présumés fictifs de sa femme et celles de Mediapart sur les commissions occultes qu’il a touchées lorsqu’il était sénateur, la tâche était ardue.