Retraites: dans la manif parisienne, «à un moment, faut arrêter d’être gentils»

Par et

Partout en France, la mobilisation pour cette neuvième journée nationale de manifestation contre la réforme des retraites est en baisse. Selon le ministère de l’intérieur, seulement 108 000 personnes ont défilé. Une question revient, lancinante : faut-il monter d’un cran dans la radicalité ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’envie d’en découdre est intacte, mais ce mercredi 29 janvier, les troupes se sont faites bien moins nombreuses dans les défilés contre la réforme des retraites. Les manifestants qui se sont rassemblés partout en France répondaient au neuvième appel national des organisations syndicales depuis le 5 décembre – hormis la CFDT et l’Unsa, qui soutiennent le principe du système par points, et la CFE-CGC, qui avait décrété une pause dans sa mobilisation.