A la RATP, un second fichier illégal pour surveiller les conducteurs de bus

Par

Après un premier document datant de 2020, Mediapart révèle l’existence d’un fichier similaire constitué en 2018 et rassemblant à l’insu des agents nombre de données personnelles. La RATP annonce qu’elle va lancer un audit interne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce qui était présenté par la RATP comme une simple « initiative locale » ne l’était peut-être pas. Le 19 mai, Mediapart avait révélé l’existence d’un fichier secret recensant de façon méticuleuse tous les aspects de la vie au travail de 900 machinistes-receveurs, ainsi que sont appelés les conducteurs de bus à la RATP. Fabriqué à l’insu des agents et contenant de nombreuses informations personnelles, ce fichier était en tout point illégal.