Procès Bygmalion: Bastien Millot, le patron qui ne savait rien

Par

Ex-président de Bygmalion et homme-lige de Jean-François Copé, Bastien Millot est accablé par les autres dirigeants de la société mais jure qu’il ignorait tout de la fraude mise en place pour la campagne Sarkozy de 2012.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ton est doucereux, le propos se veut modeste. À la barre du tribunal correctionnel de Paris, vendredi 28 mai en fin de journée, Bastien Millot n’est plus le patron autoritaire décrit ces derniers jours par trois anciens dirigeants de Bygmalion, la société qu’il coprésidait avec son ami Guy Alvès.