Les folles dépenses du «Monsieur défense» de l’Assemblée nationale

Par et

Déjà soupçonné d’avoir cumulé illégalement ses indemnités, le député LREM Jean-Jacques Bridey, président de la commission de la défense à l’Assemblée nationale, a aussi laissé derrière lui une montagne de notes de frais en quittant ses fonctions locales à l’été 2017. Mais il ne se souvient plus du nom des personnes avec qui il dînait.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Je pense qu’il y a encore quelques polémiques qui pourraient être suscitées, mais je ne cherche pas la polémique et s’il y a erreur, je réparerai l’erreur. » Vendredi 12 octobre, le député La République en marche (LREM) Jean-Jacques Bridey s’exprimait au micro de RFI sur l’enquête préliminaire qui le vise pour les 100 000 euros qu’il aurait indûment perçus grâce au cumul de ses différents mandats. Quelques jours après les révélations de Mediapart, ce fidèle de la première heure d’Emmanuel Macron tenait à faire part de sa « bonne foi » dans ce dossier, tout en prévenant d’éventuelles futures « polémiques ».