Une peine de prison aménageable est requise contre François Fillon

Cinq ans de prison dont quatre avec sursis, la partie ferme étant « aménagée sous le régime de la détention à domicile », ainsi que 375 000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité ont été requis lundi 29 novembre contre François Fillon à la cour d’appel de Paris.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Pas de leçons de morale, ni de petites phrases ou d’envolées lyriques. Au terme d’un réquisitoire à deux voix plutôt sobre et technique, les avocats généraux Yves Micolet et Bruno Revel réclament la condamnation des trois prévenus du procès en appel de l’affaire Fillon, ce lundi 29 novembre en fin d’après-midi. Les peines demandées sont légèrement plus clémentes qu’en première instance.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal