Dans la 10e circonscription de l’Essonne, la Gauche socialiste solde son passé

Par

Disputée à gauche par Malek Boutih (PS) et François Delapierre (FdG), la circonscription reste marquée par l'histoire compliquée de ses années Julien Dray et Jean-Luc Mélenchon. Et si le candidat PS part favori, celui du Front de gauche pense pouvoir créer la surprise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Entre fantômes d’une histoire passée et nouvelles perspectives, Jean-Luc Mélenchon est revenu ce mardi dans la dixième circonscription de l’Essonne. Celle-là même qu’il avait proposée à Julien Dray en 1988, en tant que patron de la fédération PS et à la demande de François Mitterrand. À l’époque, l’Essonne était en passe de devenir le bastion du courant de la « Gauche socialiste », la « GS » pour les intimes. Si Dray et Mélenchon, les nouveaux écoliers socialistes d’antan, ont l’essentiel de leurs carrières derrière eux, leurs successeurs sont en train de solder la fin d’une histoire commune, plus de dix ans après l’explosion de l’aile gauche du PS.