L'Europe, angle mort du PS à La Rochelle

Par

Malgré la gravité de la crise grecque et l'urgence humanitaire liée à la question des réfugiés, l'Europe a été peu évoquée à l'université d'été du PS à La Rochelle. Réunis auparavant à Marennes, les frondeurs ont, eux, planché sur le sujet : « sidérés » et sans réponses immédiates.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à La Rochelle et Marennes (Charente-Maritime).- La Grèce d’Alexis Tsipras a dû entériner en juillet un accord que son peuple avait rejeté par référendum. Les réfugiés se bousculent comme jamais dans l’histoire aux portes de l’Europe, et meurent dans des camions. Mais l’Europe est restée, cette année encore, une discussion annexe lors des universités d’été du PS de La Rochelle, qui se sont poursuivies ce samedi 29 août.