Témoignages: un éducateur et un étudiant frappés

À Paris,  le 26 mai, Guillaume Floris, éducateur et syndicaliste, a été violemment frappé à la tête par des policiers. Le même jour, à Lyon, Rémi Monin, étudiant de 24 ans, a été matraqué alors qu'il filmait.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mediapart a recueilli deux témoignages de violences policières lors de la manifestation du jeudi 26 mai, l'un à Paris, l'autre à Lyon.