Usul. La police républicaine va mal

Un climat pénible s’est installé autour des questions de sécurité, savamment entretenu par le ministre de l’intérieur. À l’opposé, face à la radicalité des demandes formulées par les policiers, une partie de la gauche a tenu à marquer ses distances avec cette corporation.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

© Mediapart

Usul et Rémi Liechti

31 mai 2021 à 13h00

PDF

Un climat pénible s’est installé ces derniers mois autour des questions de sécurité. Un climat savamment entretenu par le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin, qui a cru bon de se rendre au rassemblement des policiers devant l’Assemblée nationale, le 19 mai.

Cette manifestation aux mots d’ordre inquiétants n’a pas attiré que les personnalités de droite ou d’extrême droite : on a pu y croiser Yannick Jadot, Olivier Faure ou même Fabien Roussel, venus soutenir les policiers touchés par le meurtre d’un de leurs collègues à Avignon.

À l’opposé, face à la radicalité des demandes formulées par les policiers, une partie de la gauche a tenu à marquer ses distances avec cette corporation qui semble parfois avoir perdu tous ses repères républicains.

> Suivez « Ouvrez les guillemets » sur Twitter, Facebook et YouTube.


Ouvrez les guillemets

Ouvrez les guillemets
par Usul et Rémi Liechti
Ouvrez les guillemets
par Usul et Rémi Liechti
Ouvrez les guillemets
par Usul et Rémi Liechti
Ouvrez les guillemets
par Usul et Rémi Liechti

À la Une de Mediapart

France — Parti pris
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
France — Enquête
Garrido-Corbière : « Le Point », un journal accro aux fausses infos
Une semaine après avoir dû admettre que les informations concernant le couple de députés Garrido-Corbière étaient fausses, l’hebdomadaire « Le Point » a été condamné en diffamation dans une tout autre affaire en raison d’une base factuelle « inexistante ». Un fiasco de plus pour la direction de la rédaction, qui a une fâcheuse tendance à publier ses informations sans les vérifier.
par David Perrotin, Antton Rouget et Marine Turchi
Climat
Guerre en Ukraine : le grand bond en arrière climatique
Et si le climat était une victime de la guerre en Ukraine ? Face au risque de pénurie énergétique provoquée par le conflit, les pays européens préparent un recours accru au charbon et au gaz fossile. Une marche arrière alarmante, à l’heure de l’urgence climatique, qui met en lumière notre terrible retard en matière de transition écologique.
par Mickaël Correia
Un monde à vif
Viktor Orbán est-il de plus en plus isolé en Europe ?
Embargo sur le pétrole russe, État de droit, guerre en Ukraine... Sur plusieurs dossiers, le premier ministre hongrois, à l’aube de son quatrième mandat consécutif, diverge de la majorité des Vingt-Sept. Débat avec une eurodéputée et un historien spécialiste de la région.
par Amélie Poinssot

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne