Dossier Présidentielle 2022. Les campagnes de l’extrême droite

Militants agitant leurs drapeaux au meeting de Marine Le Pen, samedi 5 février à Reims. © Photo Lucie Delaporte / Mediapart

Marine Le Pen, candidate pour la troisième fois à l’élection présidentielle, n’a sans doute jamais été aussi près d’accéder au pouvoir. La candidature concurrente d’Éric Zemmour, loin de l’avoir plombée, lui a permis de parachever sa stratégie de « dédiabolisation ». Tandis que l’ancien journaliste du « Figaro », avec la complicité de certains médias, a su imposer dans le débat public des sujets comme la « remigration » ou le « grand remplacement ».

À Arras, les partisans de Marine Le Pen s’inquiètent d’une élection volée par « le système »

Meeting de Marine Le Pen à Arras. © LD
Marine Le Pen a rejoué son débat raté face à Macron lors de son dernier meeting dans le Pas-de-Calais. Dans la salle survoltée, la colère dominait parmi ses sympathisants qui craignent une élection « truquée ».

Marine Le Pen, l’impossible quête de crédibilité

Extrême droite

Marine Le Pen le 13 avril 2022 lors de sa conférence de presse sur la politique étrangère. © Photo Carine Schmitt / Hans Lucas
Qualifiée pour le second tour, la candidate d’extrême droite, qui a beaucoup travaillé à lisser son image pour masquer la brutalité de son programme, doit désormais convaincre qu’elle est prête à gouverner. Une marche encore bien haute pour celle qui apparaît plus isolée que jamais.

Votes, programme, discours : les politiques anti-femmes de Marine Le Pen

Extrême droite — Analyse

Marine Le Pen à l’Assemblée nationale en février 2020. © Photo Nicolas Messyasz / Sipa
La candidate du Rassemblement national multiplie les signaux à l’égard de l’électorat féminin et se présente même comme la défenseure de ses droits. Mais les discours se heurtent à la réalité de son programme et aux votes de son parti.

Avec sa « révolution référendaire », Marine Le Pen se prend les pieds dans la démocratie

Extrême droite

La candidate du RN a annoncé vouloir écouter « le peuple » méprisé par Emmanuel Macron. Le rôle de composition de la grande démocrate, en réalité dans la plus pure tradition plébiscitaire, n’aura pas tenu bien longtemps.

Marine Le Pen souhaite un référendum anti-Macron

Extrême droite

La candidate du RN, talonnée par Jean-Luc Mélenchon, a décidé de tendre la main aux électeurs de La France insoumise et d’axer sa campagne d’entre-deux-tours sur « le travail » et « l’injustice sociale ».

Chez Zemmour, c’est « la grande déception »

Extrême droite

Avec 7 % des suffrages exprimés, le candidat d’extrême droite Éric Zemmour termine en quatrième position, loin derrière le duo Macron-Le Pen. Un échec patent pour l’ancien chroniqueur de CNews qui représente néanmoins une réserve de voix potentielle pour Marine Le Pen.

Marine Le Pen : chronique d’une renaissance

Extrême droite

Présentée comme finie en 2017, au lendemain de sa défaite face à Emmanuel Macron, Marine Le Pen a préparé pendant cinq ans sa revanche.

Le péril Le Pen : inventaire de ce qu’elle infligerait à la société

Extrême droite

Marine Le Pen à l’Assemblée nationale en avril 2020. © Photo Thomas Coex / AFP
À la veille du premier tour, Mediapart a demandé à une douzaine de représentants de la société civile de décrire les dégâts que produirait une présidence d’extrême droite, en matière de justice ou d’éducation, pour les droits des femmes ou des étrangers. Revue des catastrophes prévisibles.

Tous les articles

Paroles d’électeurs : « Voter Zemmour, c’est prendre sa revanche sur Macron »

Extrême droite

Malgré une campagne laborieuse, axée sur la haine de l’étranger et de l’islam, Éric Zemmour reste le candidat que bon nombre de personnes souhaiteraient voir accéder au pouvoir. Derrière leur « fascination » pour l’ancien polémiste d’extrême droite, certains de ses électeurs racontent à Mediapart ce qui détermine leur vote.

Pour son dernier meeting, Marine le Pen sort la carte « femme »

Extrême droite — Reportage

À trois jours du premier tour de l’élection présidentielle, Marine Le Pen a exhorté son camp à se mobiliser et joué, comme jamais, sur la corde « féminine » pour rallier le vote des électrices, essentiel à son élection.

Le projet présidentiel de Marine Le Pen foule aux pieds les droits fondamentaux

Extrême droite

Derrière sa fade campagne, la candidate d’extrême droite défend un programme brutal, profondément xénophobe et autoritaire, qui mettrait la France au ban des démocraties européennes.

Nonna Mayer : « Je n’ai jamais vu une élection aussi incertaine »

Extrême droite

Directrice de recherche émérite au CNRS, spécialiste de l’extrême droite, la sociologue analyse la dynamique électorale de Marine Le Pen à quelques jours du premier tour de la présidentielle. Elle juge une victoire de la candidate « hautement improbable », mais « rien n’est impossible ».

L’extrême droite au pouvoir ? Notre émission spéciale

À l’air libre

À six jours du premier tour, l’extrême droite, avec non pas un mais deux candidats, peut-elle remporter l’élection ? Tentative de réponses avec nos journalistes et nos invités.

Zemmour et l’antisémitisme, une histoire française

Extrême droite — Chronique

L’enquête intellectuelle et historique « Zemmour et nous », de Judith Cohen Solal et Jonathan Hayoun, analyse les ressorts de l’antisémitisme du candidat d’extrême droite, qui revendique son identité juive. Elle souligne aussi combien les ambiguïtés de Zemmour prospèrent sur une amnésie bien française de l’antisémitisme d’État.

Le Pen-Poutine : dix ans de soutien que la candidate du RN veut faire oublier

Extrême droite — Enquête

Depuis le début de la guerre en Ukraine, Marine Le Pen assure qu’elle a toujours défendu une ligne « à équidistance » des États-Unis et de la Russie. En réalité, dès son arrivée à la tête du FN en 2011, elle a soutenu le Kremlin et son parti a bénéficié de deux prêts russes.

Marine Le Pen et le RN sont toujours cernés par les affaires financières

Extrême droite

Marine Le Pen a mis en sourdine sa dénonciation de la corruption de ses adversaires, au profit d’attaques contre la « justice politique ». Car, ces dernières années, les affaires financières la visant elle ou son parti et ses cadres s’accumulent.