«L’affaire des sous-marins»: un dossier de corruption dévastateur pour Netanyahou

Par

Au moment où son protecteur et partenaire Donald Trump va quitter la scène, le premier ministre israélien, accusé de corruption et très critiqué pour sa gestion de la pandémie, va devoir s’expliquer devant la justice ou une commission d’enquête sur son rôle trouble dans l’achat par la marine de sous-marins allemands.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le climat de grandes et de petites manœuvres destinées à préparer la relève du pouvoir à Washington, le bref voyage secret de Benjamin Netanyahou en Arabie saoudite et l’assassinat, imputé à Israël mais non revendiqué, d’un acteur majeur du nucléaire iranien relèvent-ils d’une stratégie délibérée ? Oui, répondent la plupart des observateurs avertis du pouvoir israélien.